Journal de Dom Cassien Bigot, prieur de l’abbaye de Longeville.

Journal de Dom Cassien Bigot, prieur de l’abbaye de Longeville. 1606

Publié dans le recueil de documents sur l’histoire de Lorraine (1869)

« Il commence à l’année 1606, en dit peu de choses et passe tout de suite à l’année 1632. Il continue d’année en année jusqu’à 1654 inclusivement. D’après la matricula mentionnée ci-dessus, Dom Gabriel Bigot est mort le 4 juillet 1655. C’est donc une chronique renfermant ce qui est arrivé de plus important en Lorraine et même en France pendant un espace de 22 ans. Chacun sait que cette partie du XVIIeme siècle est l’époque désastreuse de la guerre de trente-ans (1618-1648). »

« Dom Bigot offre pour la longue période qu’il embrasse, comme une sorte de résumé de l’état des saisons diverses, l’abondance ou la pénurie des récoltes tant en vin qu’en blé et autres céréales. Il fait connaître le prix, la cherté ou le bon marché des vivres, il décrit les désastres des inondations, de la grêle; Il constate les maladies contagieuses, la peste, la mortalité dans les villes et les villages, l’apparition extraordinaire des bêtes fauves hors de leurs forêts, venant inquiéter les habitants jusque dans leurs maisons. Le lecteur, en parcourant ces pages d’un écrivain souvent témoin des événements qu’il raconte, voit qu’à cette époque, déjà bien reculée pour nous, le ciel, comme maintenant, avait ses intempéries, et que bien des maux dont souffraient nos pères, nous avons, comme eux, à les endurer, avec cette différence néanmoins que les institutions modernes en atténuant quelque peu nos malheurs, les rendent plus supportables, et moins à craindre. En un mot, le journal de Dom Bigot est peut-être un des meilleurs écrits du XVIIeme siècle pour connaître bien en détail certains faits, certains personnages que l’histoire générale ne présente que d’une manière vague, laissant trop à l’écart ce qu’il est important ou du moins curieux de savoir. »

Journal de Dom Cassien Bigot→

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *