Le Francique

Lûbeln
LE FRANCIQUE

Les langues et dialectes franciques sont un groupe linguistique polyphylétique au sein du groupe allemand (langues germaniques occidentales). Le groupe francique doit son nom aux Francs et les langues de ce groupe sont parlées dans le nord-est de l’ancien royaume des Francs. (source Wikipedia)

Du Ve au Xe siècle, entre le Rhin et la Seine, le latin est longtemps resté en contact avec la langue des Francs venus de l’est, et celle-ci aurait bien pu prévaloir. Charlemagne ne maîtrisait pas vraiment ce latin tardif en train de se transformer en français, et des pans entiers de la langue ont été germanisés ; autour de l’an 800, c’est l’ensemble des noms de personne qui bascule : exit Aurelius, exit Felicia ou Galla, place à Frédégonde et à Galeswinthe, à tous ces noms qui deviendront Guillaume, Albert, Robert, Richard, Giraud, Thibaud, Renaud, Berthe ou Ghislaine. Si le francique a finalement reflué, ce n’est pas sans laisser de profondes traces dans l’autre langue, auxquels il faut ajouter le nom même de la France, ou, dans le registre des couleurs, des mots comme bleu, blanc, blond, brun, gris, blême… (source Bulletin de l’observatoire des pratiques linguistiques)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *